lundi 23 novembre 2009

Life is about...

Au fil des années ici, Myosotis a de plus en plus d'anglais dans la tête. C'est naturel... Et c'est aussi une source de réflexions variées, surtout quand on essaie de traduire en français des expressions toutes faites ou des proverbes. Où l'on voit que l'esprit d'une langue (surtout que ce n'est pas à proprement parler l'anglais mais l'américain) peut résister longtemps à celui d'une autre langue...
Et puis il y a les moments de grâce.
Matin de pluie morose sur l'autoroute tout le monde a froid et se tait en regrettant son lit douillet, sauf Petit Lierre encore plein de l'enthousiasme de ses deux ans tout neufs. Myosotis un peu crispée au volant guette les feux verts, s'applique à garder les distances de sécurité et regarde l'heure pour s'assurer que l'on ne sera pas en retard. Au passage, près d'un temple baptiste, les ralentissements habituels lui laissent le temps de lire le panneau sur lequel une maxime de sagesse ou de bon sens remplace souvent les informations. Et voilà :

"Life is not about waiting for the storm to pass, it's about learning to dance in the rain."

Attends, attends, comment on dirait ça en français... ?
Oui, quelque chose comme : Vivre, ce n'est pas attendre la fin de la tempête, c'est apprendre à danser sous la pluie...
Quelque chose comme ça... Avec des verbes d'action là où ils utilisent un nom commun, et vice versa... Jolie formule...
Mais dis-donc, Myosotis, tu ne vas pas t'arrêter à la formule ! Tu as pensé au sens profond de ces mots que tu tournes en tout sens dans ta tête ? Au lieu de réfléchir à leur traduction exacte ou élégante, tu penses à apprendre à danser sous la pluie ?

4 commentaires:

fabeli a dit…

Je la trouve bien juste, cette maxime!
Merci de nous la faire partager.

famille Boutle a dit…

Moi, je veux bien danser sous la pluie, mais uniquement avec Gene Kelly. Il fait très breton chez nous en ce moment… 
Je vous embrasse
Corinne

tricotine a dit…

ah! myosotis et son petit jardin est de retour, elle nous manquait trop!! (même si moi, priviligiée j'ai d'autres sources...) bon danser sous la pluie c'est bien mais il ne faut pas trop exagérer quand même... Moi, je prefère penser au fait que la nature prend ses aises dans ces moments-là,et se moque de nous emitouflés dans nos cirés et raides dans nos bottes....

Passante a dit…

C'est vraiment un champ de fleurs, ton blog, Myosotis! J'y arrive à peine et déjà j'ai envie d'en feuilleter les pétales. L'anglais (non, l'américain) et la traduction des petites phrases charmantes me plaît beaucoup. Je suis le conseil: je danse sous la pluie de Belgique!