samedi 19 juin 2010

Vacances et révérence

C'était prévu, attendu par tous, plus ou moins désiré par chacun (selon sa fonction respective dans le petit jardin). Et voilà : les vacances d'été ont commencé !
Mais un évènement imprévu est arrivé en même temps, qui laisse Myosotis interdite et le coeur amer : a priori, les 8 heures de cours de Latin hebdomadaires qui l'ont tant occupée cette année seront attribuées à quelqu'un d'autre en septembre prochain...
Il faut être sage, avaler la nouvelle et rebondir. A l'américaine :

Tu as perdu ton travail ? Magnifique, c'est l'occasion de commencer autre chose, d'ouvrir des horizons plus grands, de te lancer de nouveaux défis !
Ils en ont de bonnes, les Américains... En attendant d'en arriver à cette phase exaltante, Myosotis est allée saluer les livres bien-aimés dont elle s'est occupée cette année, dans le cabinet de littérature du collège. Les rayons bien rangés par ses soins sont désormais accessibles sans peine avec le petit escabeau qu'elle a réclamé et obtenu ; les collections sont répertoriées, les manuels ont été triés, les revues pédagogiques mises en ordre dans leurs boîtes... Et le tout est désormais plongé dans la bienheureuse pénombre d'un double store qu'elle a obtenu aussi, en faisant valoir le risque d'usure prématurée des livres exposés aux longs soleil de l'été. Chefs d'oeuvres et autres objets littéraires plus ou moins précieux dormiront en paix quelques temps et peut-être une autre bonne âme aura-t-elle soin d'eux à partir de la rentrée prochaine...
Ravie de les avoir côtoyés de près si longtemps, Myosotis leur a dit merci avant de tirer sa révérence. Qu'il ne reste qu'un seul regret : celui de ne pas avoir eu le temps de tout lire.
Mais qui sait...?

3 commentaires:

famille Boutle a dit…

On est bien désolés pour ces cours de latin, merveilleux système des contrats privés de ces Lycées Français. On ne doute pas que tu trouveras quelque chose de bien ailleurs. En attendant, on vous souhaite de bonnes vacances. Quels sont vos projets ?

tricotine (qui porte très bien son nom) a dit…

eh oui, on pense avoir tout donné pendant quelques temps, être apréciée des gens et puis patatra, tout retombe pour une raison qui nous laisse sans voix, sans énergie...
Mais on accepte avec le temps, on se dit que l'on aura une autre occasion de se faire une place au soleil...
Courage, tu trouveras certainement d'autres contrats maintenant que tu a repris goût au travail. Rien n'est personnel, c'est la dure loi du marché (et j'en sais quelque chose....
Bises.

jardinette a dit…

on a beau changé de continent les moeurs sont les mêmes!
reconnaissance =0
humanité =0
il faut effectivement rebondir sur
quelquechose d'autre prévue par la Providence et ignorée du commun des mortels !
bonnes vacances en attendant et gros bisous à tous