samedi 29 novembre 2008

Thanksgiving

C'est le moment d'être reconnaissants et de remercier ensemble pour tout ce que l'on a reçu... Une belle tradition basée sur un moment historique exceptionnel, illustré en deux coups de feutre par Mademoiselle Bee : à gauche, les Indiens, habitués à vivre dans ce pays et à y trouver de quoi subsister ; à droite, les Pilgrims, fraîchement débarqués, épuisés et à bout de ressources... Les uns donnent, les autres reçoivent et tout le monde festoie. (Une bonne petite pause dans l'histoire de la conquête sanglante qui a suivi...)
Dans l'histoire du jardin de Myosotis, Thanksgiving commence à prendre une place particulière.
La première année, une gentille collègue du Grand Chêne avait invité toute la famille à partager avec son mari et leurs grands enfants une dinde monstrueuse et de savoureuses spécialités traditionnelles (petits pains frais tout chauds, montagne de purée arrosée de jus de viande, saladiers de légumes aux marshmallows, pumpkin pie, apple pie et autres desserts encore dont on se souvient mal parce qu'on a tout juste eu la force d'y goûter... C'est décrit dans le volume 4 de la Petite Maison dans la Praire !)
L'année dernière, Myosotis a passé Thanksgiving à Sibley Hospital, près du berceau de Petit Lierre pas du tout incommodé par le goût particulier du lait maternel après dégustation du plateau repas aussi festif que possible (avec serviette en papier imprimée de dindes et feuillages d'automne !).
Cette année, c'était encore plus festif avec une invitation chez les nouveaux voisins et leurs 4 enfants. Tandis que les savoureuses spécialités d'usage (un peu différentes, c'est la magie des traditions familiales, mais toujours avec dinde et marshmallows) s'accumulaient sur la table, Petit Sapin jouait comme un fou avec les jumeaux de son âge et Mademoiselle Bee papotait avec la grande fille d'un an plus âgée qu'elle. De son côté, Petit Bouton d'or faisait des dessins et observait les jeux des grands tandis que Petit Lierre se traînait partout avant de revenir s'accrocher aux jupes de sa mère (encore une tradition bien vivante) qui essayait de se rendre utile pour les derniers préparatifs.
Et tout en appréciant la joie de cette fête pleine de sens, Myosotis énumérait les raisons d'être reconnaissants... Thankfull... Pleins de reconnaissance...

1 commentaire:

jardinette a dit…

moment de joie et de bonheur , de quoi faire un beau bouquet pour + tard ! qu'il soit fourni et parfuméce bouquet souvenir et avec tous les bisous des êtres chers !!