vendredi 20 mars 2009

Car-pool et un enterrement

La merveilleuse (si si) école américaine de Petit Bouton d'or et de Petit Sapin n'a qu'un défaut, commun avec la grande majorité des écoles américaines : son car-pool.
A priori, car-pool signifie quelque chose du genre : on se regroupe à plusieurs dans un même véhicule pour partager les frais et réduire les encombrements. Dans les faits, il s'agit d'un moment intense au cours duquel un grand nombre de gros véhicules (généralement une voiture par famille, des minivans en majorité, voire plus gros...) convergent vers un parking pour y attendre (rangés sur six lignes) les enfants qui sont alignés en bon ordre à côté. On va chercher sa progéniture, on rejoint sa voiture sans tarder et on installe chacun. Puis on attend le coup de sifflet de départ. Si l'on arrive un peu trop tard pour se ranger dans les lignes, on attend la deuxième vague pour prendre son enfant.
Or aujourd'hui, un léger défaut d'organisation a permis que le car-pool du vendredi midi coïncide avec la sortie d'un enterrement. L'église est juste à côté de l'école et partage le même parking. Le défunt dont on célébrait les funérailles était visiblement très connu et apprécié, si bien que ses nombreux proches et amis occupaient déjà la totalité dudit parking quand les parents d'élèves se sont présentés pour s'aligner comme stipulé dans le règlement de l'école.
Myosotis n'aime pas beaucoup conduire, a horreur du car-pool et ne savait pas trop quoi faire. Elle a donc garé (comme les autres et très correctement) sa voiture le long de la voie d'accès, en attendant d'autres consignes. Petit Lierre a faim à cette heure-là et devait prendre son petit repas tout préparé. Mais un maladroit est alors venu rayer la portière de la voiture de Myosotis en cherchant à se faufiler avec son pick-up Chevrolet Silverado (!) Myosotis désolée a soudain pris conscience de ce qui l'attendait : remplir des papiers d'assurance pour obtenir réparation, fixer un rendez-vous chez un carrossier et résoudre le casse-tête pour concilier la réparation avec les conduites à l'école... Le maladroit avait beau lui répéter "relax, relax..." et se faire très gentil en écrivant ses coordonnées sur un papier, c'était un vilain coup pour le moral...
Mais le pire était encore à venir. Tandis qu'une foule en deuil sortait peu à peu de l'église sur le parvis, le défunt (qui s'est révélé d'origine écossaise) a été accompagné vers sa dernière demeure au son d'une cornemuse solitaire dont les accents déchirants se sont répandus sur le car-pool battu par le vent d'un mois de mars encore peu printanier...

3 commentaires:

tricotine a dit…

bin dis-donc, c'est vraiment pas cool les "car-pool"!!!
surtout avec les circontances enumérées... Faut avoir le moral pour supporter ça!!!
mais bon le rêve américain a ses mauvais côtés parfois, il faut savoir faire avec.
Bon courage, le beau temps arrive!!!
Enormes bisous.

famille Boutle a dit…

Cela ressemble à un de ces cauchemars où l'on ne maîtrise plus rien… j'espère que tu as quand même réussi à mettre tout le monde dans la voiture et à quitter cette école pour un retour serein vers une belle maison calme.
Ici, le printemps est assez joli mais toujours pas l'ombre d'une fleurette.
Je t'embrasse
Corinne

Fée des Brumes a dit…

Ouh lala ... déjà, les démarches en France, c'est pas la joie, je n'ose les imaginer à l'étranger ... Bon courage !