vendredi 13 mars 2009

Talent Show

Découvrir l'Amérique, déjà au temps de Christophe Colomb, c'était plein de surprises... Pour Myosotis et son Grand Chêne, jusqu'à présent, les bonnes surprises ont été plus nombreuses que les autres. Mais ce matin, à l'école de Petit Sapin et de Petit Bouton d'or, la surprise était excellente.
Bien sûr, c'est le Talent Show d'une bonne école, dans un beau quartier, juste à côté du lycée français où Mademoiselle Bee continue son propre chemin... Mais quand même, ce sont des enfants !
Toute l'école s'installe dans le gymnase, les plus petits assis par terre devant, les plus grands (14 ans) derrière, sur les chaises bien alignées, et les parents sur des gradins le long du mur (Petit Lierre aime les marches des gradins...). On s'amuse de voir les diverses manières de porter l'uniforme (plus ou moins court ou un peu débraillé), on suit les activités de l'équipe d'élèves en charge de la sono et du service d'ordre, on guette Petit Sapin et Petit Bouton d'or et surtout on ne quitte pas Petit Lierre des yeux... Les artistes sont installés sur des chaises prévues pour eux, les petits violons luisent doucement sous les projecteurs, le piano est essayé une dernière fois, chacun son tour... Et ça commence.
Les présentateurs annoncent leurs camarades posément et se débrouilllent avec les micros récalcitrants, tout se déroule bien, les morceaux sont jolis, que d'heures de travail derrière ces mélodies qui font briller les yeux des parents... Et soudain, on voit arriver un gracieux bout de chou haut comme trois pommes, tout juste âgé de 8 ans, qui se plante devant le micro dans sa jolie robe blanche et commence à chanter a capella. C'est une chanson de la Mélodie du Bonheur, la bande-son n'a pas voulu marcher, mais ce n'est visiblement pas un problème... D'où sort-elle cette assurance, cette puissance, cette voix qu'un adulte lui envierait ? Et après quelques autres morceaux interprétés au piano, au violon, à la flûte traversière, (Petit Lierre apprécie de moins en moins et il faut se replier au fond du gymnase), voici une autre chanteuse : même âge, pas plus grande, elle chante une chanson du film Mulan également a capella, avec un talent et une assurance incroyables... D'autres chanteurs suivent, une danseuse (à qui l'on a demandé de porter le chemisier de l'uniforme par-dessus sa robe légère, mais ça n'empêche pas d'admirer une maîtrise étonnante...) et pour finir un trio de rockers aux cheveux bien courts mais dont les guitares électriques sonnent fort et juste. (On ne pourra pas dire que l'école se ferme aux influences de notre époque...)
C'est fini ; Myosotis attrape Petit Lierre épuisé pour quitter le gymnase, éblouie et ravie. Ces enfants sont stupéfiants de talent. Et une autre surprise très douce a fait de ce spectacle un moment unique : le présentateur de Petit Sapin a introduit son morceau de Satie en disant bien haut qu'il l'avait choisi

parce que c'est doux et parce que sa Maman l'apprécie...
C'était le matin du talent et de l'amour...

4 commentaires:

tricotine a dit…

on attend les films sur le net...
Mais tu as raison, c'est tellement doux et bon l'amour des enfants...
Enormes bisous.

jardinette a dit…

et dire que mamie a raté ça ! c'est pas juste!d'habitude on m'attend ! j'espère avoir une représentation privée d'ici peu .
bravo les petits artistes et là au moins ils ne prennent pas la grosse tête .
bisous à tous

Fée des Brumes a dit…

Trop mimi la spéciale dédicace de Petit Sapin ! Un amour d'enfant ! Tu as une très jolie manière de nious faire revivre ce spectacle ...

BeeBeeBo a dit…

C'est adorable ! Tu as un petit ange d'amour.