mercredi 4 juin 2008

La sieste

Petit Lierre est couché...

Donc, à l'heure où les feux du soleil sont calmants,
Quand toute la nature écoute et se recueille,
Vers midi, quand les nids se taisent, quand la feuille
La plus tremblante oublie un instant de frémir,
(Petit Lierre) a cette habitude aimable de dormir ;
Et la mère un moment respire et se repose (...)

C'est de Victor Hugo... Il parle de sa petite-fille Jeanne (dont le prénom tient mieux dans l'alexandrin), mais enfin il parle aussi de Petit Lierre, et de tous les bébés qui dorment gentiment au début de l'après-midi... Et de toutes les mères qui respirent... Comment fait-il, Victor Hugo, pour trouver des mots si justes ?

1 commentaire:

Nath a dit…

Et que fais-tu toi jolie maman pendant ce temps pour toi rien qu'à toi ???
Chut il dort encore !
bisous